La prévention des risques, antidote à l’absentéisme

03 oct. 2017

.

L’absentéisme des salariés du secteur privé fait preuve d’une étonnante stabilité. Selon le baromètre établi par la société de conseil Ayming avec AG2R La Mondiale, “ces salariés se sont, en moyenne, absentés 16,8 jours l’an dernier pour des arrêts maladie ou des accidents du travail”, contre 16,6 jours en 2015. Très logiquement, le taux d’absentéisme qui rapporte le temps d’absence au temps de présence, est lui aussi quasi stable, à 4,59 % contre 4,55 % en 2015.

Cependant, cette moyenne cache comme souvent d’importants écarts. Ainsi le taux d’absence est plus fort dans les services (5,48 %) et dans la santé (5,04 %) que dans l’industrie et le BTP (3,43 %).

Comme l’indique Le Figaro (06/09/17), “ces résultats sont a priori contre-intuitifs, les métiers industriels et de chantier étant perçus comme plus pénibles”. Mais pour les experts d’Ayming, cette vision reflète un préjugé dépassé car “l’industrie et le BTP ont mis en place depuis des années des plans de prévention qui portent leurs fruits”.

La prévention des risques apparaît en effet comme le meilleur antidote à l’absentéisme, même si les accidents et la maladie ne sont pas toujours en cause. En effet, comme le relève France Info (11/09/17), “l’absentéisme est aussi une question de motivation”. Or, en interrogeant les salariés sur les motifs profonds de leur absence, quelque 54 % ont admis qu’il ne s’agissait pas de maladie mais de raisons liées au travail : une charge de travail trop importante, un déficit de reconnaissance de la part des supérieurs, une mauvaise ambiance dans leur équipe… Un résultat qui incite à prévenir aussi les risques psychosociaux et à se soucier de la qualité de vie au travail.

https://www.inforisque.info/actualite-du-risque/article-7164-2017-09-29-prevention-risques-antidote-absenteisme.html

Une question ? Besoin d'un renseignement ?

Nous contacter